Rechercher

Vous êtes ici :

Date de création : 1926
Chiffre d’affaires 2012 : 1M€
Nombre de salariés : 11
Dirigeant : Thierry Gardette

Présentez-nous, en quelques mots, votre société…

Nous fabriquons, installons et entretenons des menuiseries depuis 1926 dans le Roannais.
Nous travaillons pour les particuliers, les entreprises et les collectivités locales (nous avons par exemple participé à l’agrandissement de la halle Vacheresse à Roanne).
Nous sommes susceptibles de proposer toute une gamme de produits en intérieur comme en extérieur : fenêtres et portes en bois, aluminium et PVC, volets, bardages, parquets, escaliers, mezzanines, mobilier …

Quels sont ses atouts ?

Au-delà du « sur mesure », la conception et la réalisation de menuiseries « fonctionnelles », c’est-à-dire bien adaptées aux usages spécifiques de nos clients.
La maîtrise de toute la chaîne de production, du design au SAV, avec la fierté de produire localement bon nombre d’ouvrages dans notre atelier Roannais.
Un savoir-faire reconnu avec la qualification la plus élevée qui soit en menuiserie (Qualibat 4323 – technicité supérieure)
Une taille d’entreprise nous permettant d’être réactifs et disponibles.

Pourquoi vous tes-vous investi dans la cration de ce groupement?

Pourquoi vous êtes-vous investi dans la création de ce groupement ?

Agronome de formation, je suis convaincu de la nécessité de modifier nos « comportements énergétiques ». Nos entreprises du bâtiment, quelle que soit leur taille, peuvent et doivent y contribuer.
Nous y parviendrons si nous savons justement nous regrouper et faire valoir nos complémentarités d’entreprises. L’enjeu énergétique est comparable, en bien des points, au challenge qu’ont relevé nos agriculteurs après la seconde guerre mondiale; c’est grâce à une organisation en groupements que nos sommes devenus d’abord autosuffisants d’un point de vue alimentaire, puis une des premières puissances exportatrices, on parlait d’ailleurs «de « pétrole vert ».
D’où ma satisfaction de participer à la création et au développement d’EFFIRENO, aux côtés de mes quatre collègues.